Noémie Dufresne s’ouvre sur sa vie amoureuse et son succès sur OnlyFans

Depuis que la créatrice de contenu pour adulte Noémie Dufresne est séparée d’Odalis Rodriguez, le père de sa fille, elle se fait assez discrète sur sa vie amoureuse. De passage au balado Prends Un Break, elle s’est toutefois ouverte sur sa vie privée ainsi que sur son succès sur OnlyFans.

Durant cet entretien, la personnalité publique a mentionné qu’il est difficile pour elle de laisser entrer quelqu’un dans son quotidien, automobile elle ne sait jamais si la personne la veut pour elle ou pour sa notoriété.

Noémie a expliqué que pour l’immediate, elle ne cherche pas à se caser puisque sa carrière sur OnlyFans occupe beaucoup de son temps :

« […] je suis vraiment occupée dans qu’est-ce que je fais pis j’ai pas nécessairement le goût d’être en couple pour le second là. Mais, c’est sûr qu’un jour ou l’autre je vais vouloir, mais pour le second c’est juste que ça serait un peu un frein à qu’est-ce que je fais dans un sens.

« Mais, si je cherchais quelqu’un, je ne passerais pas par les functions […]. Je ne cherche pas pis si jamais ça vient à moi, ben ça viendra à moi. Pour le second, je ne cherche pas ça. », poursuit-elle.

Elle a ensuite expliqué que son style de gars est un marginal qui kind des sentiers battus et quelqu’un de drôle. Elle précise qu’elle a un penchant pour les babyface avec des cheveux foncés.

Pour ce qui est de sa carrière, la créatrice s’est ouverte sur l’année où elle a fait deux tens of millions de {dollars}, ce qui l’a forcée à devenir plus organisée :

« J’ai fait deux tens of millions en 2021, ça a été une très, très bonne année en effet. Oui ça a changé ma vie […] parce que moi il faut juste comprendre, je suis un peu tête en l’air là, t’sais je prévois pas grand-chose dans ma vie, je fais tout un peu sur le feeling. Là du jour au lendemain, tout ça a fait en sorte que j’ai dû m’organiser tellement pour faire rouler ma plateforme, fait que dans un sens oui, ça a un peu changé ma vie parce que je suis devenue du jour au lendemain hyper occupée. »

Elle a donc profité de son succès pour réinvestir dans son contenu et elle pèse ses choices pour le futur :

« Dans un sens, ma dépense la plus loopy ça a été mes voyages parce que t’sais, un voyage pouvait me couter style 25 000 $ le voyage là. Parce que ce dans le sens, j’investissais pour mon contenu […], des belles locations pour les photoshoots, comme aussi juste les Airbnb pour accueillir les filles… »

Si jamais elle ne pouvait plus faire ce style de contenu, Noémie pense qu’elle a mis assez d’argent de côté pour pouvoir subvenir à ses besoins en lançant une entreprise ou un projet. Elle aimerait d’ailleurs changer de carrière dans environ deux ans.

À noter que l’écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la web page du gouvernement du Canada.

Leave a Comment